Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce week-end (qui est donc le jeudi et le vendredi dans les pays où la Sharia est la règle), je suis de retour à Muscat, toujours chez Rob' le couchsurfer, depuis Mercredi soir. Celui-ci est donc libre de toute tâche professionnelle et est motivé pour profiter de ma voiture et bouger dans le coin avec moi. Banco.

On commence par une petite soirée le mercredi soir, Muscat by night, avec quelques points de vue sympa pour manger nos Shwarmas (sorte de galettes kebabs), avant d'aller voir un petit live dans un bar à l'hôtel Intercontinental (pour rappel, tous les bars sont forcément dans des hôtels, et les bars qui ne sont pas des scènes de musique pakistanaise, indienne ou autre, sont dans des hôtels de luxe). Ce bar est moins hardcore que le Safari (voir premier post sur Muscat), le groupe qui joue est bon, mais ça reste un groupe qui joue là pendant 6 mois des reprises de pop music très populaire, tous les soirs la même chose. Rien de fou mais ça permet d'avoir de bonnes discussions avec Rob', qui me fait comprendre que c'est pas simple d'être un expat' non européen ou américain, car les asiatiques sont de base considérés comme de la main d'oeuvre bon marché avant tout. Ca permet aussi de boire une bière pression (une bonne pils à l'ancienne de type Carlsberg ou Heineken, choix de merde !!!) qui coûte de quoi manger pendant deux jours matin midi soir ici. Dur. Etre expat' en Oman ça a du bon, mais niveau sortie c'est pas la grosse folie !!!

Le lendemain matin, direction le quartier PDO (Petrol Development of Oman). Un quartier privé, destiné exclusivement aux expat's travaillant donc à la PDO, compagnie chargée, on l'aura compris, de développer l'exploitation du pétrole et du gaz pour le pays. Avec ma tête, ça passe crème auprès du gardien.

Dans ce quartier on trouve des petites maisons toutes équipées, dans lesquelles vivent donc les familles des expatriés, une zone avec bibliothèque complexe sportif, spa, etc… et une plage plutôt pas mal et privée donc avec pas grand monde dessus. Le tout situé sur une petite colline qui offre des jolies vue sur la capitale du pays. C'est pas mal de bosser pour eux ! Apparemment tu ne bosses que 6 mois dans l'année, payée 12, t'as tout ce qui est logement, voiture (y compris celle de la femme, et un gros 4x4 bien sûr), école privée payée pour les enfants, et un grand nombre de billets d'avion A/R offerts pour toute la famille. A tout moment y a pas lieu, comme dirait l'autre.

La grande Mosquée de nuit, un petit déj avec une jolie vue sur la capitale, et une baignade matinale sur une plage avec une eau bien chaude. Le week-end commence bien !!!
La grande Mosquée de nuit, un petit déj avec une jolie vue sur la capitale, et une baignade matinale sur une plage avec une eau bien chaude. Le week-end commence bien !!!
La grande Mosquée de nuit, un petit déj avec une jolie vue sur la capitale, et une baignade matinale sur une plage avec une eau bien chaude. Le week-end commence bien !!!

La grande Mosquée de nuit, un petit déj avec une jolie vue sur la capitale, et une baignade matinale sur une plage avec une eau bien chaude. Le week-end commence bien !!!

Après une petite pause déjeuner et sieste à l'appart' (faut dire qu'on a eu une dure matinée), direction l'autre hôtel méga-luxe du pays (le premier étant le Al Bustan, mais j'en ai déjà parlé il me semble), qui possède l'une des plages les plus jolies d'Oman sur son terrain, sur laquelle on veut squatter. On y va donc sereins, on gare la Mazda la plus petite du pays à côté des autres voitures bien plus chères que les nôtres, et on entre avec assurance dans l'hôtel pour y rejoindre sa plage. Quand un gars du personnel nous demande notre numéro de chambre, on répond avec assurance "four two two four". Ca passe crème. Nous voilà donc sur une plage plutôt pas mal, allongés à côté d'émiratis, de sheiks saoudiens, ou de bons vieux retraités anglais ou américains. La plage est en effet plutôt génial, et surtout immense. Et on nous sert des bonnes boissons à volonté alors que nous sommes allongés sur les transats en bois rare avec des coussins en soie. Serein.

Après ce deuxième instant escroc, direction le petit village juste au nos de l'hôtel, Qanbas, bizarrement inconnu des touristes, qui offre un coucher de soleil sur les montagnes l'entourant ma foi plutôt relaxant.

Après midi sur la plage du Shangri-la du coin, et coucher de soleil sur le village voisin
Après midi sur la plage du Shangri-la du coin, et coucher de soleil sur le village voisin
Après midi sur la plage du Shangri-la du coin, et coucher de soleil sur le village voisin
Après midi sur la plage du Shangri-la du coin, et coucher de soleil sur le village voisin
Après midi sur la plage du Shangri-la du coin, et coucher de soleil sur le village voisin
Après midi sur la plage du Shangri-la du coin, et coucher de soleil sur le village voisin

Après midi sur la plage du Shangri-la du coin, et coucher de soleil sur le village voisin

Après ce coucher de soleil, on retrouve Francesco, un autre couchsurfer, italien, que Rob' héberge aussi les jours prochains. On fait connaissance, le courant passe bien. Du coup direction un restau qui offre de la cuisine traditionnelle du Zanzibar (beaucoup d'Omanais ont des origines zanzibariennes et swahili du fait de l'histoire colonialiste du pays dans les années 1700 à 1850). Plutôt bon. Direction ensuite un autre bar d'un autre hôtel très cher, dans lequel faut payer l'entrée une fortune vu qu'on est Jeudi soir (genre 10 rials, soit 20 euros). La on laisse Rob' faire pour ne pas payer. Et ça marche. Le fait que quasiment 100% des employés des bars et restaurants sont ici des philippins aide beaucoup apparemment. Journée imposteur donc, mais plutôt cool pour se relaxer.

On propose à Francesco de venir avec nous le lendemain. On veut aller, après une trempette matinale sur la plage du PDO, à Wadi Shab, un des plus beau Wadi du coin, voire du pays, à 1h30 de route environ de Muscat, qui permet de bien randonner. Il nous dit banco. Banco donc.

Bref le lendemain direction donc la fameuse plage privée, à 8h du matin histoire d'être bien seuls et de ne profiter d'une certaine fraîcheur matinale, avant de nous diriger vers le sud pour atteindre le Wadi en question. La tout est longue, mais pas mal. Décor planète Mars encore, des dunes , une côte de fou, des vues d'en haut des montagnes, ça fait un beau panorama.

Arrivés au Wadi, là on se dit qu'on est pas mal du tout, et qu'on peut penser à nos amis qui sont en train de travailler dans un bureau mal éclairé ou sous une grisaille froide. A part la mer, y a pas beaucoup d'eau ici, mais quand y en a, y'a du rêve avec !!!!! Après une petite trotte de 20 minutes, dans une gorge très profonde (l'expérience "tentative de viol ratée par un omanais à moitié gay dans des bains chauds" - voir post précédent - m'oblige à employer ces termes, pour compenser), on a accès à des piscines naturelles d'eau douce, ma foi plutôt très agréables. On y avale notre petit déjeuner. Nous y restons quelques heures, en randonnant jusqu'au bout du Wadi, et en se baignant dans d'autres piscines naturelles que'offre celui-ci?

Anecdote (encore une fois c'est à moi que ça arrive…) : Ce qui est marrant c'est que les pakistanais qui étaient là ne savaient pas nager, mais l'un d'entre eux à quand même tenté une traversée d'un endroit très profond. Je n'avais pas vu mais ses copains qui avaient contourné l'obstacle par les rochers m'ont interpellé afin que j'aille l'aider. J'ai du faire mon David Hasselof et aller le chercher pour l'emmener là où il avait pied. J'aurai pu rester près d'eux et me faire acclamer tel un héros, mais je me suis souvenu que j'étais blond, pas très poilu et en plus là en maillot de bain. L'expérience du bain chaud étant très récente, j'ai préféré partir rapidement.

Wadi Shab, un bon endroit pour commencer sa journée et y prendre son petit déjeuner ! Avec Francesco (celui qui n'a pas une tête d'italien) et Robert
Wadi Shab, un bon endroit pour commencer sa journée et y prendre son petit déjeuner ! Avec Francesco (celui qui n'a pas une tête d'italien) et Robert
Wadi Shab, un bon endroit pour commencer sa journée et y prendre son petit déjeuner ! Avec Francesco (celui qui n'a pas une tête d'italien) et Robert
Wadi Shab, un bon endroit pour commencer sa journée et y prendre son petit déjeuner ! Avec Francesco (celui qui n'a pas une tête d'italien) et Robert
Wadi Shab, un bon endroit pour commencer sa journée et y prendre son petit déjeuner ! Avec Francesco (celui qui n'a pas une tête d'italien) et Robert
Wadi Shab, un bon endroit pour commencer sa journée et y prendre son petit déjeuner ! Avec Francesco (celui qui n'a pas une tête d'italien) et Robert

Wadi Shab, un bon endroit pour commencer sa journée et y prendre son petit déjeuner ! Avec Francesco (celui qui n'a pas une tête d'italien) et Robert

Après Wadi Shab, direction le Sinkhole du coin. Il s'agit d'un trou rempli d'eau douce, très très profond, au milieu de rien. C'est assez amusant à voir mais c'est pas fou non plus.

Ensuite, direction Muscat. La fatigue nous appelant à rester sage pour la soirée, nous allons prendre un thé Omanais, à la façon locale (c'est à dire en restant dans la voiture et en klaxonnant comme un bourrin en attendant qu'un indien ou un paki vienne nous apporter notre breuvage), avant d'aller manger dans un restaurant yéménite (c'est pas courant !!!).

Le fameux sinkhole, la fameuse Mazda qui fait que tout le monde te regarde dans le pays, et dégustation de mets yéménites.
Le fameux sinkhole, la fameuse Mazda qui fait que tout le monde te regarde dans le pays, et dégustation de mets yéménites.
Le fameux sinkhole, la fameuse Mazda qui fait que tout le monde te regarde dans le pays, et dégustation de mets yéménites.

Le fameux sinkhole, la fameuse Mazda qui fait que tout le monde te regarde dans le pays, et dégustation de mets yéménites.

Demain, direction la région de Sur, au sud de Muscat, pour essayer de voir le désert quand même !!!

Tag(s) : #Oman
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :