Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mon dernier post sur le Sultanat d'Oman !!! Après direction l'Inde...

Après donc ce week-end plutôt relaxant, je me retrouve seul pour trois jours : direction le sud de Muscat, dans la région de Sur, qui s'appelle Sharqiyat (niveau orthographe je suis pas sûr, c'est jamais écrit pareil sur les panneaux). J'y vais concrètement pour voir le désert, parce que c'était mon objectif initial en allant en Oman (faut dire que je m'attendais pas à autant de diversité et de rêve dans ce pays !!!)

Première étape, après un refill de ressources en eau et fruits secs : Sur. La grande ville du coin, avec une corniche mignonne, et un souk sympa. J'arrive trop tard donc plus personne dans le souk. C'est mignon mais rien de très très fou. Je mange dans un classique "Coffee Shop" tenu par des indiens sympas et où les Omanais viennent pour klaxonner en attendant leur thé ou Shwarma. Le chef est un indien cool avec qui je sympathise vite car j'ai déjà voyagé là d'où il vient (le Kerala). Il me donne les clés de chez lui pour que je puisse aller aux toilettes, car ceux du restaurant sont trop sales à son goût pour moi. Bah pourquoi pas, c'est l'occasion de boire un thé chai (qui sont en fait exactement les mêmes que les thés Omanais)

Sur et sa corniche
Sur et sa corniche

Sur et sa corniche

Je vais ensuite voir Ras Al Haad et Ras Al Jind. La première ville, rien de spécial à part que c'est l'extrême Est du pays. Le village a un côté fin du monde assez particulier.

La fin du monde Omanais
La fin du monde Omanais

La fin du monde Omanais

Aussi ça y est j'ai enfin pu croiser des dromadaires, malgré les panneaux qui spécifient des chèvres (alors qu'au nord c'est l'inverse). Il y a eu confusion. Voir des dromadaires sauvages en meute qui broutent de l'herbe, ça a un côté apaisant, et pas habituel. Je décide donc de camper à côté d'eux !!!

Des dromadaires !!! Je m'installe auprès d'eux pour dormir, en les observant...
Des dromadaires !!! Je m'installe auprès d'eux pour dormir, en les observant...
Des dromadaires !!! Je m'installe auprès d'eux pour dormir, en les observant...

Des dromadaires !!! Je m'installe auprès d'eux pour dormir, en les observant...

Avant de poser ma tente, je vais voir le centre de conservation des tortues pour y réserver une place pour la visite de la réservé prévue le lendemain à 4h du matin…

Ras Al Jind abrite deux plages qui sont en fait l'un des seul endroit une une espèce spécifique de tortues aquatiques viennent pondre leurs oeufs, tous les 3 ans. Toutes les nuits, entre 1 (en basse saison, c'est le cas aujourd'hui) et 100 tortues viennent donc, font un gros trou, puis un autre plus petit dans le grand, et y pondent environ 100 / 150 oeufs). Elles repartent après dans la mer pour rejoindre leur maison, qui peut être dans les Philippines ou en Australie !!!

Et donc au petit matin les renards des sables sont là pour trouver leur petit déjeuner, ainsi que certaines espèces d'oiseaux prédateurs assez rares.

Bref, beau spectacle animal !!! Ca a de la classe une tortue aquatique (taille d'environ 1,5 mètre).

Ponte d'oeufs, avant de repartir lentement mais sereinement vers les Philippines ou l'Australie !!! On remarquera que ces tortues n'ont pas choisi la plage la plus moche du monde...
Ponte d'oeufs, avant de repartir lentement mais sereinement vers les Philippines ou l'Australie !!! On remarquera que ces tortues n'ont pas choisi la plage la plus moche du monde...
Ponte d'oeufs, avant de repartir lentement mais sereinement vers les Philippines ou l'Australie !!! On remarquera que ces tortues n'ont pas choisi la plage la plus moche du monde...
Ponte d'oeufs, avant de repartir lentement mais sereinement vers les Philippines ou l'Australie !!! On remarquera que ces tortues n'ont pas choisi la plage la plus moche du monde...

Ponte d'oeufs, avant de repartir lentement mais sereinement vers les Philippines ou l'Australie !!! On remarquera que ces tortues n'ont pas choisi la plage la plus moche du monde...

Après la visite, je vais visiter une ville (Balad Badi Bu Ali) réputée comme étant très typique et très conservée. Elle est aussi particulière au niveau de l'application de la religion, car ici l'islam est pratiqué comme en Arabie Saoudite (plutôt très radical donc). Ca donne une atmosphère assez étrange à celle-ci. On y croise par exemple des femmes qu'on ne voit pas du tout du tout, mais bizarrement ce sont les seules avec qui j'ai pu discuter un peu dans le pays...

Il y a aussi un fort assez classe mais pas restauré du tout.

Le village de Balad Bali Bu Ali, et son atmosphère particulière.
Le village de Balad Bali Bu Ali, et son atmosphère particulière.
Le village de Balad Bali Bu Ali, et son atmosphère particulière.
Le village de Balad Bali Bu Ali, et son atmosphère particulière.
Le village de Balad Bali Bu Ali, et son atmosphère particulière.
Le village de Balad Bali Bu Ali, et son atmosphère particulière.

Le village de Balad Bali Bu Ali, et son atmosphère particulière.

Ensuite, il commence à faire chaud, il est temps donc d'aller dans les montagnes, trouver un bon Wadi, et faire trempette dans une piscine d'eau douce. Direction Wadi Bani Khalid. Ici, et c'est pas mal non plus !!!

Après une randonnée assez courte mais difficile, on accède à des tas de piscines naturelles ultra canons, avec une eau très claire. En allant au bout du Wadi on arrive à une grotte que l'on peut visiter, j'y vais guidé par un ado du village voisin qui connaît Lille grâce à Moussa Sow et Eden Hazard (note : il m'a demandé d'abord si je venais de Paris, ensuite de Lille. Pas de Marseille, de Lyon, ou de Lens).

La grotte était ma foi peine en hauteur, il faut ramper une bonne partie du chemin, mais on y trouve des chauve souris, des très grosses araignées, et une chute d'eau dedans.

Une grotte minuscule en hauteur, mais avec des chutes d'eau au bout (qu'on ne voit pas sur les photos), et mon guide d'un instant.
Une grotte minuscule en hauteur, mais avec des chutes d'eau au bout (qu'on ne voit pas sur les photos), et mon guide d'un instant.
Une grotte minuscule en hauteur, mais avec des chutes d'eau au bout (qu'on ne voit pas sur les photos), et mon guide d'un instant.

Une grotte minuscule en hauteur, mais avec des chutes d'eau au bout (qu'on ne voit pas sur les photos), et mon guide d'un instant.

Après la grotte, bien sur on est très sale, donc direction les piscines naturelles pour se rincer !!!

J'y reste quelques heures, c'est trop agréable !!! Des suédois de passage et le fan de foot du village voisin me font la conversation. Celui ci m'invite chez lui avant que je parte pour un thé. Je peux pas refuser ; il aime le LOSC.

Quand il y a de l'eau en Oman, c'est plutôt pas mal en général !!!
Quand il y a de l'eau en Oman, c'est plutôt pas mal en général !!!
Quand il y a de l'eau en Oman, c'est plutôt pas mal en général !!!
Quand il y a de l'eau en Oman, c'est plutôt pas mal en général !!!

Quand il y a de l'eau en Oman, c'est plutôt pas mal en général !!!

La fatigue étant très forte du fait du lever à 3h du matin, je préfère choisir un hôtel ce dimanche soir. Direction Ibra, la grosse ville du coin, dont le souk attire de nombreux bédouins du désert voisin, et qui donne accès justement à ce désert. Je rencontre en dînant une mygale et un tunisien expatrié qui m'offre une discussion assez surréaliste sur la fin du monde, les traditions françaises, les pommes tunisiennes, et les biotechnologies.

Le lendemain, au réveil, direction donc le désert, afin de m'y promener quelques heures. Je n'ai pas pu m'engouffrer super loin dans celui -ci, ma voiture ne me le permettant pas, et c'est trop dangereux à pied, mais j'ai quand même bien pu profiter des dunes, des couleurs, et de son calme absolu.

L'après midi je retourne vers Muscat pour y passer ma dernière soirée. Mardi je pars en Inde, à Bangalore, en commençant par dire bonjour à un très bon ami qui habite là bas !

Le désert, dans les Wahiba Sands
Le désert, dans les Wahiba Sands
Le désert, dans les Wahiba Sands

Le désert, dans les Wahiba Sands

Tag(s) : #Oman
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :